« Passons un bon été avec les bons réflexes »...


Sans tomber dans la psychose, les gestes barrières doivent pourtant rester des réflexes pour se protéger de la maladie.

Un certain nombre de Français se déplacent et prennent des congés. Il n’est pas toujours facile de respecter les gestes barrières : dans son quotidien, avec ses proches, sur l'aire de jeux, à l'aire de pique-nique du Petit Nouret, etc.

Chaque personne se touche le visage plusieurs centaines de fois par jour. Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes présente un risque de contamination important : il entraîne une possible infection par le nez, la bouche ou les yeux.

Au moindre signe qui pourrait évoquer la maladie (fièvre, toux, nez qui coule, diarrhée, mal de tête, perte de goût ou d’odorat, courbatures), même pendant les vacances, il est important de se faire tester, autant pour se protéger soi-même que les autres, en particulier les personnes les plus à risque. Pendant la période estivale, deux moments clés peuvent être sources de difficultés dans l’accès au parcours de soins :

Prendre rendez-vous avec un professionnel de santé est nécessaire afin de bénéficier d’une ordonnance pour réaliser un test :

> Si votre médecin traitant est en congés : vous pouvez prendre rendez-vous avec un autre professionnel de santé près de chez vous, en physique ou via téléconsultation ;
> Si vous êtes en vacances loin de votre domicile : vous pouvez prendre rendez-vous avec votre médecin traitant via téléconsultation ou avec un médecin près de votre lieu de villégiature ;
Vous pouvez également contacter le numéro vert mis en place depuis le début de la crise 0 800 130 000 (appel anonyme et gratuit) pour obtenir les coordonnées d’un médecin qui pourra vous prendre en charge.

Pour trouver le laboratoire le plus proche de votre lieu de vacances, rendez-vous sur https://sante.fr/recherche/trouver/DepistageCovid

En cas de test positif, respecter l’isolement sera nécessaire pour éviter de contaminer d’autres personnes :

> Soit vous rentrez à votre domicile en véhicule personnel, seul ou avec votre famille en portant des masques (vos proches seront mis en quatorzaine avec vous) ;
> Soit vous contactez votre assurance individuelle (si elle couvre les risques médicaux) qui pourra vous rapatrier à votre domicile ;

Dans les autres situations, une solution d’hébergement dédiée pourra être trouvée par les autorités locales en lien avec votre médecin ou l’Assurance Maladie.


Il faut savoir raison garder... La première victoire du virus, c'est la peur...

"Les mois écoulés auront vu le monde vaciller devant une épidémie respiratoire virale d’un ordre de grandeur pourtant habituel, avec des réactions sanitaires, sécuritaires et politiques sans précédent. Si, étant donné les incertitudes qui existaient quant à la gravité de la Covid-19, ces réactions ont pu sembler justifiées dans un premier temps, il a vite été évident que ce n’était pas le cas. Les autorités (OMS et gouvernements occidentaux en particulier) ont sur-réagi d’une manière terriblement destructrice à long terme pour nos sociétés.

Les données sont pourtant apparues très tôt : dès le début du mois d’avril, l’équipe du Pr Ioannidis de l’Université de Stanford montrait que la contagiosité et la létalité (nombre de décès en rapport du nombre de personnes infectées) réelles de la Covid était du même ordre que ce que l’on connaît année après année avec la grippe. Que la plupart des personnes infectées ne s’en rendaient même pas compte tant le virus est habituellement bénin ! Que les victimes enfin avaient une moyenne d’âge alignée sur l’espérance de vie, pays par pays. Et que donc il n’y aurait tout simplement pas de surmortalité particulière en 2020 dans nos sociétés."

La suite...

Selon l'INSEE (institut nationale de la statistique et des études économiques), "le nombre de décès enregistré entre le 1er mai et le 20 juillet est également proche de celui mesuré sur la même période en 2018 ou 2019 dans toutes les régions de France métropolitaine."
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487861?sommaire=4487854


 *** Les gestes-barrières ***

Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures dites « barrières », définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance.Ces gestes barrières consistent en :
 
DES MESURES D’HYGIÈNE :
  • Se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon (dont l’accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique.
  • Se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude.
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique à jeter immédiatement dans une poubelle.
  • Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux.
DES MESURES DE DISTANCIATION SOCIALE, notamment la distanciation physique d'au moins un mètre entre deux personnes. Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties. 
 

Un numéro vert national est mis en place pour obtenir des informations générales sur le Covid-19 (N° vert: 0 800 130 000).

Toutes les informations sont disponibles :