Le service de l’eau potable est une compétence municipale gérée en régie depuis la production de l’eau (station de pompage des « Deux Pierre »), en passant par la distribution aux abonnés (investissement et entretien des réseaux, canalisations, compteurs d’eau) et jusqu’à la facturation.

Le budget EAU est un budget annexe qui doit s’équilibrer en dépenses / recettes. Le tarif de l’eau est fixé chaque année au m3 d’eau consommé. Pour information, en 2019 le prix du m3 d’eau était de 1.17 € / par m3 d’eau consommée (dont 0,22 € pour l’Agence de l’Eau) avec un abonnement de 25 € par an et par compteur.
Nous avons sur la commune : une station de pompage dite « des Deux Pierre » située sur la commune de Chassignelles.


Une seconde pompe a été installée afin de distribuer de l’eau au syndicat des Eaux de Villiers- les-Hauts qui participe aux frais de fonctionnement.
À Cusy l’eau est distribuée par le syndicat de Villiers-les-Hauts.
Pour information l’abonnement est de 60.14 € et le prix du m3 d’eau est de 1.78 €.


Le recouvrement des factures est assuré par le Trésor Public. La qualité de l’eau est surveillée et contrôlée périodiquement par nos services et les services de l’état (ARS).

 

L’eau du robinet est en France l’aliment le plus contrôlé.

Elle fait l’objet d’un suivi sanitaire permanent, destiné à en garantir la sécurité sanitaire, depuis le captage dans le milieu naturel, jusqu’au robinet du consommateur.

Pour consulter la dernière analyse, veuillez cliquer ici.


Pour ne pas polluer les cours d’eau, il faut traiter les eaux usées issues des habitations.
Cette « mini-usine » chargée de traiter ces déchets liquides s’appelle une station d’épuration.

Les eaux usées arrivent à la station par les réseaux d’égout.

Elles sont :
- dégrillées pour enlever les gros déchets solides,
- dessablées pour enlever le sable,
- dégraissées pour enlever huiles et graisses.

Elles subissent ensuite un traitement primaire consistant en une oxygénation importante destinée à faciliter l’action des bactéries qui se nourrissent de la matière organique.
Puis un traitement secondaire sépare les eaux des boues produites par le travail des bactéries.
L’eau épurée est rejetée dans le milieu naturel, souvent un ruisseau ou une rivière, après parfois un traitement chimique visant à diminuer le taux de phosphates et de nitrates.

Les boues produites dans les stations d’épuration doivent être valorisées. Séchées, elles peuvent être employées comme fertilisant en agriculture. Dans ce cas, des analyses sont faites pour vérifier si elles ne sont pas polluantes.
Elles peuvent aussi être dirigées vers des décharges contrôlées.


Le service de l’assainissement se décompose en 2 parties, l’assainissement collectif (habitations reliées à un réseau d’assainissement) et l’assainissement non collectif (habitations ou groupes d’habitations isolées équipés de fosses septiques qui ne peuvent pas être reliées au réseau collectif).

L’assainissement collectif est de la compétence de la municipalité et l’assainissement non collectif (ANC) est de la compétence de la communauté de communes « Le Tonnerrois en Bourgogne ».


Le budget assainissement est un budget annexe « Eau et Assainissement » qui doit s’équilibrer en dépenses / recettes. La redevance assainissement est fixée au m3 d’eau consommé. Pour information, en 2019 la redevance assainissement est  de 1.585€ / par m3 d’eau consommée (dont 0,185 € pour l’Agence de l’Eau).
Toutes les eaux usées sont collectées et traitées dans une station d’épuration avant d’être rejetées au milieu naturel (L'Armançon).

Les boues résiduelles de la station sont stockées puis éliminées en milieu naturel par épandage agricole.